Le Barrage : Entre équilibre et légèreté…

Barrage en X

Barrage en X

Il y a une quinzaine d’année que je fais des guitares, d’abord en amateur et maintenant en tant que « professionnel » (quel mot horrible). Je fais principalement de la « corde acier » et pourtant je n’ai jamais utilisé le fameux « barrage en X« …

 

 

Michael Kasha

Michael Kasha



 

Le premier bouquin traitant de lutherie que j’ai lu est « Le Grand Livre de la Guitare » de Tom & Marie-Anne Evans. Un très bon livre, complet, bien illustré, etc…
C’est lui qui m’a poussé à fabriquer des guitares et c’est aussi lui qui m’a incité a utiliser le « barrage Kasha« .



Mes premiers instruments avaient des barrages très proche de celui de la fameuse Gibson Mark… Ils ressemblaient à des barrages en « échelle » avec quelques barres d’harmonies rayonnantes rajoutées.

Les premiers tests furent assez décevants…



 

1303Les premières modifications ont été d’alléger au maximum les barres de structures (l’échelle) et d’ajouter des barres d’harmonies. Le résultat s’améliorait, le son était là, déjà les basses étaient rondes, les médiums corrects mais les aiguës encore assez pauvres…



 

Richard Schneider

Richard Schneider

La grosse modification qui suivi fut de décaler l’ouverture de la table dans « l’épaule » côté aiguës, comme l’avait fait Richard Schneider dès les ’80 . Augmentation de la surface vibrante et optimisation du travail du chevalet.
Parallèlement au travail sur la table j’ajoutais une ouverture sur l’éclisse côté « basses » de telle manière à quasiment doubler la surface d’ouverture.
On allait dans le bon sens, le son s’améliorait !…



 

1305J’ai continué à alléger, surtout les barres de structures et je savais que le solution était de « rompre » les deux grandes barres longitudinales comme le faisait Schneider… Mais voilà, lui il l’avait fait sur des guitares classiques, moi je travaille sur des folks (plus du double de traction sur la table)…



 

Gérard Audirac

Gérard Audirac

La solution pour rompre ces barres longitudinales est arrivée en lisant un article de (ou sur) Gérard Audirac : Pré-contraindre les barres !… Maintenant cela me parait tellement évident…
Et comme Gérard Audirac pensait aussi qu’on pouvait augmenter démesurément la taille des ouïes j’ai continué à augmenter les miennes.



 

 

1401Après un long moment de solitude à la tension des cordes : Le bonheur… A la première note on comprend qu’on vient de trouver ce qu’on cherche depuis longtemps.


D’autres modifications ont suivies : Réglage, créer un double éventail, équilibrer tout ça, trouver les bonnes épaisseurs et surtout rendre ça joli !



La version actuelle du barrage :

amarok-1405-04


Publicités