Un petit test par Pierre Bensusan…

barrepierre-bensusan


Petite partie d’une interview qu’a donné Pierre Bensusan à JP Biskup fin 2015.
Durant l’entretien Jean-Pierre à fait tester une guitare Amarok modèle Mutine au guitariste.


Voilà ses impressions :


barre

Etant donné qu’on parle de matériel musical et de guitare, je voudrais te montrer une guitare pur que tu en joues et que tu dises ce que tu en penses… C’est une guitare de luthier…
D’accord… Oula ! Intéressant…

C’est un luthier qui utilise des bois locaux…
Quels bois ?

Il utilise du frêne, du noyer… Table en épicéa…
Manche en érable ?

Oui, manche en érable.
Intéressant donc. Waouh ! C’est un luthier d’ici ?

Un luthier de Savoie plus précisément : Maurice Rey.
Cette guitare est très sonore.
(Il joue de la guitare)
Je crois qu’elle a beaucoup de qualités cette guitare. Elle a de belles basses. Elle monte jusqu’au Ré, c’est très rare d’avoir toute cette tessiture et d’être très juste. Dans les médiums, elle a quelque chose qui ne me plaît pas, mais c’est aussi parce qu’elle n’a pas beaucoup été jouée, elle manque de rondeur dans ces médiums car elle est encore neuve. Elle est un peu branchée hauts médiums pour l’instant, il faut qu’elle redescende un peu.
Super ! Il y a des choix esthétiques qui sont vraiment des partis pris. Par exemple les mots, lettres dans la décoration je n’aime pas… Mais on s’en fout, ce n’est pas important, c’est un truc esthétique. Pour moi une guitare, il faut qu’elle soit discrète : les ornements de la guitare, c’est la musique. Les guitares qui sont trop clinquantes, ça distrait presque de la musique. Mais celle-là je la trouve assez sobre finalement, sauf concernant ces lettres et numéros inscrits à la manière de ce qu’on peut voir sur du bois de cageot… « Amarok », « Mutine »…

Amarok, c’est le nom des guitares de Maurice Rey… Mutine, c’est le nom de ce modèle…
Amarok, Mutine… Pourquoi pas… Ce que je trouve très intéressant, c’est la conception…

On voit notamment un système particulier de barrages à l’intérieur de la guitare, c’est inspiré du système Kasha qui a une influence sur le son, la vibration…
D’accord ! Comment on rentre les cordes ?

En passant par les ouvertures sur le côté.
Bon ça c’est un peu galère, mais en même temps c’est intéressant… C’est bien de chercher, d’innover… Parce que des fois on tombe sur des trucs sonores qui sont extraordinaires… Tu le salueras et tu le féliciteras pour moi… Je me dis toujours, si j’étais sur une île déserte et que je n’avais que cette guitare, est-ce que je serais heureux ? Ça va, je ferais de la musique avec, donc ça c’est bon signe !

J’ai montré une autre de ces guitares à Suzanne Vega ! Et elle avait bien aimé…
D’accord ! J’avais fait sa première partie il y a longtemps aux USA, à Denver… C’était au Rainbow Theater…

barre

La totalité de l’entretien sur le très bon site Rictus.info

barre

Publicités